Découverte du patrimoine culturel

Le pays de l’Ourcq est un terrain de jeu plein de ressources pour les sportifs et les curieux de nature.
Ses paysages variés et hauts en couleurs permettent de profiter d’un environnement de qualité que les habitants, fiers et attachés à leur territoire, ne manqueront pas vous de faire partager

 

Le jour du Trail, l‘Office de Tourisme du Pays de l’Ourcq vous proposera diverses activités :

En premier lieu vous pourrez participer à une marche à la découverte du patrimoine local, pensez à vous inscrire auprès de l’office de tourisme car le nombre de places disponibles est limité.

Il y aura également une exposition de vieux outils agricoles, dans l’église de May-en-Multien, exceptionnellement ouverte au public ce jour là.

Dans l’église de Crouy-sur-Ourcq, également exceptionnellement ouverte ce jour là, vous pourrez découvrir une expo-dossier sur le thème “le Vitrail, images de lumière”.

Du canal de l’Ourcq au donjon du Houssoy (également ouvert au public, avec une présentation de l’histoire du château), du fromage briard au cidre fermier, venez vous laissez tenter par le plaisir des découvertes locales.

 

eglise-may

Au fil des nombreuses promenades possibles, on peut surprendre hérons et martins-pêcheurs près du canal de l’Ourcq ou découvrir toute la richesse de la flore luxuriante des anciennes tourbières du marais du Negando. Pour les amateurs d’histoire et d’architecture, le patrimoine n’est pas en reste : donjon du Houssoy à Crouy-sur-Ourcq (classé, XIVe), églises d’exception comme à May-en-Multien (classée, XIIe – XVIe) mais aussi l’ensemble du village de Crouy-sur-Ourcq, avec sa place sertie d’une fontaine des plus pittoresques, ses villas belle-époque ou encore le musée communal qui raconte la vie d’antan. La gourmandise est ici fortement recommandée, et les fins palais savoureront miel, pommes, cidre et fromages briards.

 

La Brie aux origines du terroir

La Brie couvre la majeure partie du département de la Seine-et-Marne car elle est délimitée par la Seine au sud et la Marne au nord. Elle occupe donc également une partie des départements de l’Aisne, de la Marne et de l’Aube. Le nom de Brie vient de Brigensis pagus, qui désignait la région de Meaux, Provins et Melun à l’époque gallo-romaine. La Brie s’est ensuite développée sous l’influence des comtes de Brie et de Champagne, maîtres d’un territoire vaste et puissant dès le XIIe siècle. Les foires de Champagne organisées dès cette époque à Provins, Lagny-sur-Marne, Troyes et Bar-sur-Aube contribuèrent à la renommée de ce qui constitue deux produits phares de la gastronomie française : le vin de Champagne et les fromages de Brie.

Il existe de nombreuses variétés de Brie dont le plus célèbre est celui de Meaux. Certains racontent que le Brie de Meaux aurait été inventé par les moines de l’abbaye de Jouarre et aurait été servi dès 774 sur la table de Charlemagne. Aujourd’hui encore, le Brie de Meaux est l’un des fromages les plus connus dans le monde. Préparé avec du lait cru de vache, le Brie est un fromage à pâte molle et à croûte fleurie, qui contient 45 % de matière grasse, et qui doit être affiné de 4 à 8 semaines. A côté de cet ambassadeur qu’est le Brie de Meaux, il existe beaucoup d’autres fromages de Brie tout aussi goûteux, et qui sont tous à découvrir sans modération au Pays de l’Ourcq.

 

Le Valois, terre des rois

La dynastie des Valois qui donna les rois de France de 1328 à 1589 est originaire du comté de Valois dont la capitale fut longtemps Vez puis Crépy-en-Valois. Ses giboyeuses forêts en firent rapidement un lieu de villégiature dès le XIVe siècle. François Ier fit d’ailleurs construire un luxueux château pour ses séjours de chasse à Villers-Cotterêts en forêt de Retz. Devenu duché en 1406, le Valois comprenait les régions situées entre Senlis, Compiègne, Soissons, Château-Thierry et Meaux soit les terres situées entre les rivières de l’Aisne, de l’Oise, de l’Ourcq et de la Marne. Aujourd’hui cette région reste fortement ancrée dans son passé historique, et présente encore de beaux vestiges architecturaux des XIVe, XVe et XVIe siècles. L’Orxois, petite région située au sud-est du Valois offre de beaux panoramas sur les vallées de l’Ourcq et du Clignon, où d’intéressants vestiges médiévaux rappellent les épisodes d’un riche passé, tels le donjon du Houssoy, à Crouy-sur-Ourcq, l’église de Vaux-sous-Coulombs ou encore la commanderie de Montigny l’Allier.

canal-crouy

Le Multien, terre de mémoire

Situé au nord-est de Meaux, dont il tire son nom, le Multien est une grande plaine délimitée par les rivières de l’Ourcq, de la Thérouanne et de la Gergogne et les monts de la Goëlle au sud- ouest. C’est sur ce plateau que s’est livrée la première bataille de la Marne. Dépassés par la puissance de feu allemande dès la fin du mois d’août 1914, les Français et leurs alliés britanniques furent forcés de se replier dans le nord de la france, puis jusqu’au plateau du Multien (5 septembre 1914). Grâce à la contre-offensive lancée par le Corps Expéditionnaire britannique depuis la région de Jouy-le-Chatel jusqu’à la Ferté-sous-Jouarre (bataille des Deux-Morins), les Français parvinrent à repousser les forces du général Van Klück le 8 septembre, après de violents bombardements du 6 au 8 sur les communes de Villeroy, Chauconin, Monthyon, Saint-Soupplets, Chambry, Barcy, Marcilly, Douy-la-Ramée, Puisieux, Acy-en-Multien, Bouillancy, Vincy-Manoeuvre, Le Plessis-Placy, Trocy-en-Multien et Etrepilly.La victoire de la Marne sera célébrée chaque année durant la guerre mais également après, comme le symbole du sursaut défensif de la France, qui évita de justesse la prise de la capitale. Aujourd’hui encore, mémoriaux et cimetières militaires témoignent de la violence des combats et de l’ardent souvenir qui leur est attaché.

 

La nature en héritage

Plusieurs espaces situés au Pays de l’Ourcq appartiennent au réseau des sites Natura 2000, comme zones naturelles sensibles à protéger pour leur biodiversité. Une partie des boucles de la Marne est classée ZPS (Zone de Protection Spéciale) et l’on y trouve la réserver régionale naturelle du Grand Voyeux où de nombreux oiseaux viennent y faire étape ou nidifier. Certaines espèces occupant le site sont devenues particulièrement rares en Île-de-France comme la Bouscarle de Cetti ou la Gorgebleue à miroir. Un autre espace, situé plus au nord-est, les bois des Réserves, des Usages et de Montgé, est classé ZSC (Zone Spéciale de Conservation), en raison de la présence d’un batracien particulièrement menacé, le Sonneur à ventre jaune, petit crapaud qui s’épanouit dans  les ornières. D’autres espaces naturels méritent également d’être découverts, comme le marais du Négando, situé sur la commune de Crouy-sur-Ourcq où les tourbières sont le paradis des libellules, des grenouilles et des salamandres.

rando-crouy

Retour au programme

Back to top